Choisir un terrain

Définir ses désirs et priorités pour le choix du terrain idéal

La première chose à faire est de définir le budget pour choisir un terrain. Ensuite est venu le temps de parcourir internet et les agences immobilières afin de voir si nous étions dans les clous et si nous allions trouver le terrain de nos rêves.

Nous nous sommes vite aperçus que le budget que nous nous étions fixé (40 000€) allait grandement limiter le choix.

Les terrains dans notre budget

Les terrains que les agences nous proposaient, étaient soit en lotissement mais encore trop cher, soit trop loin de la ville, soit très très mal exposés ou encore avec des contraintes comme des pentes qui faisaient exploser le budget construction (fondations). Toutes les propositions et annonces tournaient autour de 60 000 à 80 000€.

De la patience, de la persévérance et une seule bonne rencontre peut tout changer…

Après maintes recherches et visites, nous sommes tombés sur une annonce qui correspondait à nos attentes budgétaires proposée par une agence immobilière. J’ai appelé l’agence locale de cette enseigne qui m’a dit que celui-ci était vendu. Un peu déçu je regarde l’annonce une dernière fois et me rend compte qu’il y a un numéro de portable donc je décide d’appeler. Et là Bingo c’est un autre agent immobilier qui me dit que le terrain est toujours en vente. (Pour cela il faut persévérer, l’agence locale n’a pas voulu donné suite à mon appel car ce n’était pas son secteur de vente) .

Nous sommes allés voir ce terrain et l’agent en a profité pour nous en montrer 4 autres. Et là nous avons eu le coup de cœur ma compagne et moi, malheureusement pour un des terrains hors budget.  Celui de l’annonce ne nous avait pas enthousiasmé.

A la différence des autres agents immobiliers, celui-ci a su écouter nos attentes, nos besoins, nos priorités et a essayé de nous trouver des solutions. Il faut dire que nous avons été très francs avec lui en lui exposant nos difficultés à acheter car nous avions un très très petit budget.

Du culot et des concessions

Une semaine plus tard nous avons rappelé l’agent immobilier avec qui le feeling était très bien passé pour lui dire que le terrain pour lequel nous l’avions contacté ne nous convenait pas. Mais par contre un des autres terrains nous intéressait énormément mais était trop cher.

La conversation téléphonique :

– Sandra : « Nous ne donnerons pas suite pour le terrain qui nous intéressait, mais par contre nous avons eu un gros coup de coeur pour le terrain triangulaire. Malheureusement, il est beaucoup trop cher, je peux vous faire une offre mais elle sera bien en dessous du prix de vente. »

– L’agent immo : « Et c’est quoi votre proposition ? »

– Sandra : « Notre budget est de 40 000€ je peux vous proposer 45 000€ mais c’est le grand maximum je ne peux vraiment pas plus. » (9000 € de moins que le prix proposé).

– L’agent : « C’est trop, je ne pourrais pas faire baisser d’autant ! Peut être 3 ou 4000€ mais pas plus »

– Sandra : « Ce n’est pas grave, je comprends par contre si vous avez quelque chose qui correspond à notre budget faites le nous savoir »

– L’agent : « Pas de souci, je vous rappelle si j’ai quelque chose »

Une semaine plus tard ce même agent nous a rappelé pour nous dire qu’il avait fait notre proposition aux vendeurs et qu’un sur deux était ok.

Pour faire céder l’autre il nous a demandé de prendre les frais de bornage en charge (environ 1000€)

Moralité : N’hésitez pas à faire une proposition bien en dessous du prix même si vous pensez que c’est trop peu et êtes convaincu que c’est  peine perdu!!

Trois semaines plus tard nous signions le sous-seing pour ce terrain qui nous plaisait tant.

Si tout va bien, nous construirons sur un terrain de 2000 M2 très bien placé avec un tarif défiant toute concurrence.

Nos enfants auront, nous l’espérons, chacun leur chambre ;-).

 

PS: de même pour la construction de votre maison définissez un budget maximum et tentez de vous y tenir (cela évitera des fins de mois difficiles) . Étapes et astuces pour construire à lire dans de prochains articles.

 

 

 

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Bonjour Gerg,
    J’ai lu cet article avec intérêt, car je croyais qu’il était impossible de se trouver un terrain en Europe pour pouvoir se construire une propriété résidentielle.

    Excuse mon ignorance, car les Européens qui habitent au Québec disent pour la plupart que ce sont les grands espaces et la possibilité de se construire qui les ont amenés dans mon pays. Ils ne pouvaient pas s’offrir la même chose chez eux.

    En plus, le prix de ton terrain est raisonnable, il me semble.

    Félicitations et bonne construction!

    Sco! 🙂

    • Bonsoir Sco,
      Aux abords des grandes villes il est clair qu’il est difficile de trouver des terrains mais en s’éloignant un peu (en campagne) il y a toujours de l’espace et heureusement !

      Je suis à 35 km de Toulouse et c’est vrai que le prix du terrain que nous avons trouvé n’est pas excessif.

      Merci pour tes encouragements et j’espère bientôt trouver le temps que publier sur la construction.

      Gerg 😉

  2. Nous avons fait construire bioclimatique et là le choix du terrain est primordial, voilà un petit résumé de cette recherche : http://mamaisonsolaire.over-blog.com/article-3394781.html

  3. Comme quoi tout est possible parfois, même s’il est vrai que les prix des terrains ont énormément grimpés au cours de ces dernières années. Et dire qu’à l’époque on pouvait en acheter pour une bouchée de pain ! Un article très instructif 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *