Comment monter son entreprise ?

Cela fait plusieurs années que j’aimerais être indépendant, travailler pour moi.

Comment monter son entreprise quand on démarre de rien dans un domaine encore très peu développé ?
Pour ma part, la création de décorations, lampes, mobilier… en recyclage et la végétalisation.

Une formation pour monter son entreprise

J’ai bien exploré cette option pour y voir plus clair, mais rien y fait. J’ai effectué une formation de création et gestion d’entreprise en 2010 en espérant avoir des réponses à mes questions et avancer dans mes projets.

Il en est ressortie que le domaine dans lequel je me dirigeais était très marginal et difficilement chiffrable. J’ai eu pour conseil de produire pour pouvoir chiffrer et faire un business plan qui tient la route.

J’ai commencé sans aide

Après la formation j’ai commencé à fabriquer mon espace de travail (un petit atelier de 10m2) avec mes modestes moyens financiers. J’ai utilisé le recyclage ce qui est l’esprit général de l’entreprise que je veux créer, mon atelier m’a coûté moins de 500€.

Je me suis ensuite mis à fabriquer mes créations avec de la matière récupérée « à droite, à gauche », nettoyage des bords du Tarn, récupération de chutes d’entreprises de métallerie, récupération de matière chez les amis…

J’ai d’ors et déjà un stock mais aucune possibilité de vendre.

Par ici un aperçu de mon Book

Pas de numéro de Siret, pas de business

Aujourd’hui, ma priorité est de pouvoir vendre mes créations, de chercher des distributeurs, de pouvoir acheter de la matière première et du matériel au tarif Pro, mais comment faire sans numéro de Siret. Je paye plein tarif sur tous mes achats.

Mon objectif est de proposer de la décoration artisanale qui reste accessible ce qui est impossible quand on ne peut pas réduire les coûts de production.

J’en suis arrivé à me poser la question de l’auto-entreprise, mais ce statut m’a été vivement déconseillé lors de ma formation.

Les raisons de ne pas choisir le statut d’auto-entrepreneur :
  • La première est une question de sécurité social, ce statut est prévu principalement pour une activité secondaire (couverture sociale : activité principale)
  • La seconde est qu’il n’est apparemment pas simple de changer de statut si l’activité se développe rapidement (Une galère d’après les dires d’une formatrice)
  • Il y a également le fait de ne pas récupérer la TVA, les professionnels (fournisseurs, transporteurs… )ne sont pas obligés de pratiquer leurs tarifs pro avec les auto-entrepreneurs et dans ce cas à quoi bon monter son entreprise ?

Quel statut SARL, EURL, EI, SA ? On s’y perd !

J’ai commencé à me renseigner sur le statut que je prendrais pour mon entreprise et j’avoue que je n’arrive pas à choisir.

J’aimerais trouver les charges à payer en fonction de chaque statut et pouvoir faire la comparaison. Malheureusement mes recherches n’aboutissent qu’à des choses floues et complexes.

Vous avez monté votre petite entreprise, vous avez des solutions ou des suggestions, laissez-moi vos commentaires !

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Horticultrice de formation et ayant un gout très prononcé pour les arts plastiques je me suis lancée tout comme vous dans la décoration végétale artisanale et le seul moyen pour parvenir à vendre mes productions sans rencontrer de difficultés de statuts et de gestion de l entreprise a été l auto entrepreneur alors certes le régime social n est pas très avenant et on ne récupère pas la TVA. Mais pour se lancer et voir si ce que l on propose est viable c’est relativement le statut le plus intéressant . De plus si l activité se développe rapidement ce qui est plutôt bon signe le mieux est de fermer la boite d autoentrepreneur et d en monter une autre en micro avec le statut voulu et non pas de faire un changement de statut sur la boite existante ( aux dire d un ancien autoentrepreneur de confiance) Voilà pourquoi je me suis lancée en auto . En espérant que ce commentaire vous aidera

  2. Connaissez-vous l’économie sociale et solidaire (ESS) ?
    Compte-tenu de votre projet, sachez qu’il existe d’autres structures, d’autres statuts permettant de se lancer dans une activité d’une manière alternative.
    Je pense notamment pour vous, indépendant, aux Coopératives d’Activités et d’Emplois.
    http://portparallele.com/videos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *