Mise en place du béton – Semelles – Fondations – Autoconstruction

Bétonnage des semelles terminéesLe béton ne se coule pas, il se place

On entend souvent « couler du béton » et pourtant cette expression devrait être proscrite.
En effet un béton qui coule est trop liquide, trop d’eau dans le béton réduit considérablement sa solidité finale.
Au même titre qu’un béton qui gèle avant d’être totalement sec (environ 21 jours pour un séchage complet). Il faut donc bien prévoir son coup pour bétonner et être certain qu’il ne gèlera pas. Aujourd’hui des additifs antigel sont ajoutés en cas de risques, mais il vaut quand même mieux éviter le gel.

Plusieurs types de bétons (différents dosages)

Nous n’utiliserons pas le même dosage de ciment selon l’ouvrage.
– Béton standard 250 kg/m3
– Béton pour fondations 300kg/m3
– Béton Armé pour dalles, mur banché… 350 kg/m3

Pour les courageux qui voudraient faire le béton eux-mêmes, un outil sympathique au calcul des matériaux nécessaires :
Calculette à béton cliquez ici

Préparer le bétonnage des semelles

Pour le terrassement cliquez ici
Pour le ferraillage cliquez ici

Une fois les deux premières opérations effectuées, voici venu le temps de bétonner 😉
La première chose à faire est de vérifier que l’accès est praticable par les bétonneuses, dans le cas contraire, il vous faudra prévoir un tapis ou une pompe pour acheminer le béton (surcoût de 200 à 2000€).

Piges-fondationsFaciliter la mise à niveau du béton dans les fouilles (tranchées)

 J’ai placé des piges au niveau laser à la bonne hauteur (voir la photo ci-contre), le haut de la pige à un centimètre au dessous de la surface du béton.
Les piges sont placées environs tous les 3 – 4 mètres.

Il vous suffira de vider le béton dans les fouilles et le tirer avec un râteau/racloir à béton pour recouvrir les piges d’un centimètre.
J’ai fini à la règle et au niveau, sachant qu’il faut maçonner sur les semelles, plus ce sera plat et de niveau moins il y aura de travail pour la maçonnerie.

Semelles bétonnéesLa tranchée la plus éloignée du chemin  étant à 15 m, j’ai demandé pour la première bétonneuse le tapis afin d’acheminer le béton plus facilement (cela m’a coûté 200€). Comme vous pouvez voir sur la photo de droite, j’avais très mal placé les matériaux déjà livrés avant de bétonner les semelles, cela a posé quelques souci pour manipuler le tapis mais rien de grave.

En prévision de la maçonnerie

Les ferrailles que vous voyez dépasser du béton sont des ferrailles à poteaux. J’ai prévu un poteau tous les trois mètres, car pour moi il vaut mieux en faire trop que pas assez. Ces ferrailles reprendrons la ferraille de ceinturage et le treillis soudé de la dalle. Mon objectif étant de faire une structure depuis les fouilles jusqu’à la dalle en un seul bloc. En clair, l’armature des semelles sera relié à l’armature de la dalle par l’intermédiaire des poteaux. Je pense que cela est anti-sismique, peut être un peu exagéré, surtout pour une maison à ossature bois, mais je me répète mieux vaut trop que pas assez, d’autant plus que le terrain est très argileux (le gonflement et la  rétractation de l’argile sont assez puissant pour fendre le béton).

Les arrivées réseaux avant de bétonner

J’ai failli oublier un des points les plus importants, il vaut mieux passer les gaines réseaux (électrique, eaux, téléphone…) ou prévoir leur passage avant de bétonner. Cela permet, surtout pour votre arrivée d’eau, de rester hors-gel, le tuyau remonte en surface dans la maison et non pas avant.

Passage-réseau-fondationsConseils pour bétonner les fondations, semelles

– Être 2 sera plus facile
– Préparer le niveau final de béton dans les fouilles (piges)
– Si tapis d’acheminement du béton, éviter les obstacles
– Prévoir des râteaux, une règles, un niveau, une truelle
– Être sympa avec les chauffeurs de bétonneuses 😉

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Vraiment sympa ce site
    je trouve votre approche vraiment intéressante, Bravo pour la rédaction. je partage
    le lien de suite Pauline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *