Tuyaux Évacuations – Tuyaux ventilations – Hérisson – Autoconstruction

Mise en place des évacuations d’eau usées

C’est à cette étape que la précision est des plus importante. Bien entendu il faut savoir où seront vos points d’eau une fois la construction achevée. Il ne serait pas très pratique, après avoir bétonné, de se retrouver avec une évacuation au milieu d’une pièce ou à l’emplacement d’une cloison. Vous passeriez beaucoup de temps à casser le béton pour la déplacer. Pour cela, il faut savoir l’épaisseur des murs et des cloisons une fois terminés, mais aussi avoir fait le choix entre tuyaux apparent ou tuyaux dans les cloisons.

EvacuationsJ’ai utilisé du tuyaux de diamètre 100mm, sauf pour l’attente du puits Canadien le diamètre est de 160mm (pour pouvoir repasser un tuyaux de diamètre plus petit dedans). Comme vous pouvez le voir ci-contre, je n’ai pas assembler les évacuations entre-elles à l’intérieur du hérisson (où ce sera bétonné). Tous les tuyaux prisonnier dans le béton sont droits, pas de coudes, pas de raccords, ils sortent directement de la futur dalle. Tous seront raccordés à un seul tuyaux vers la fosse (micro-station) avec des « T » à bouchons de visites, cela permet de déboucher au cas ou.

Tuyaux de ventilation de la micro-station

La fosse septique ou micro-station est souvent un des derniers postes de travail d’une construction, cela n’empêche pas qu’il y a des choses à prévoir avant son installation. Comme sur les autres types de fosses, il y a une ventilation primaire qui sera branchée sur l’évacuation des toilettes et sortira sur le toit et J’ai également passé le tuyaux de ventilation secondaire  de la micro-station dans le hérisson pour qu’il sorte aussi sur le toit (au fond sur la photo), je trouve ça moche un tuyau qui remonte le long d’un mur extérieur, quand c’est le cas, c’est certainement qu’il a été oublié en amont. La ventilation secondaire amène juste l’air jusqu’à la micro-station, il n’y a pas d’eau qui circule dans celui-ci.

Evacuation-SDBFixation, calage et pente des évacuations

Evacuations-scellées

Il faut garder à l’esprit qu’il va y avoir le poids du béton sur les tuyaux et qu’il ne faut surtout pas que ces derniers ne bougent au risque de modifier la pente. Pour le plus long ci-dessus à droite, j’ai pu le fixer sur les parpaings à l’aide de colliers, je l’ai quand même caler par sureté. Pour les autres qui ne sont pas contre les parpaings à gauche, j’ai planté des piges (fer à béton) dans la terre et attaché les tuyaux à l’aide de fil à ligaturer. Quand le hérisson sera remplie de cailloux, je ferais des plots de béton sous les tuyaux, pour que ceux-ci soient complètement immobilisés.

Obstruer provisoirement les évacuations

Il est très important d’obstruer provisoirement les évacuations, comme vous pouvez le voir sur les photos j’ai placé (sans colle) des bouts de tuyaux bouchés avec du scotch sur chacune des évacuations. Il n’y a rien de pire que du béton qui tombe dans les tuyaux, ce serait des galères assurées !!

Evacuation en attente de raccordement

Conseils pour les évacuations :

– Bien calculer le linéaire de tuyaux
– Prévoir les coudes qu’il faut et un assortiment en plus
– Colle à PVC
– Du gros scotch
– Des piges pour fixer les tuyaux
– Du mortier pour sceller une fois terminé
– Ne pas oublier de placer les tuyaux de ventilations
– Éviter au possible les coudes dans le béton
– Prévoir un bouchon sur chaque évacuation, facilite le nettoyage (au cas où)

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *